Le diabète entraîne une atteinte des artères et des nerfs qui fragilise les pieds. Il peut s’ensuivre des conséquences vasculaires et neurologiques au niveau des pieds, dont le mal perforant est la forme la plus connue. Mais, ces plaies ne sont pas provoquées par le diabète, elles ont une cause déclenchante.

 

Le problème du diabétique réside essentiellement dans le fait que sa perte sensorielle peut l’empêcher ou retarder la prise de conscience des maux dont il souffre. Il est ainsi victime de deux atteintes principales : cette perte de sensibilité et la diminution de la cicatrisation. C’est pourquoi, le patient diabétique doit adopter une attitude préventive manifeste, pour éviter ou constater les traumatismes même les plus minimes, comme ceux provoqués par les chaussures.

Il doit, dans ce cas, consulter au plus vite son podologue. Celui-ci dispensera ses conseils pour éviter les blessures et améliorera la prévention avec des orthèses plantaires.